Dossier d'information

4. les technologies sans fil : usages et CARACTERISTIQUES

Les infrastructures informatiques connaissent une évolution technique constante. Depuis plusieurs années, cela se marque principalement par une augmentation des débits et par le développement de technologies d'accès sans fil. 

Face à la baisse du coût des équipements et au développement d'applications adaptées, les technologies sans fil font l'objet de plus en plus d'attention de la part des entreprises, grandes comme petites. C'est pour vous aider à cerner en un coup d'oeil les usages et les caractéristiques techniques de ces technologies que le FORUM TELECOM a réalisé ce dossier.

Technologies pour une mobilité faible
BLUETOOTH
WIFI

Technologies pour une mobilité importante
GSM DATA
GPRS
UMTS

Technologie spécifique
WIMAX
 

BLUETOOTH :
Mis au point par la société suédoise ERICSSON, la technologie bluetooth permet de remplacer des liaisons filaires point à point entre un appareil maître et un périphérique esclave. Par exemple : entre un GSM et une oreillette, entre un ordinateur et une imprimante, entre des assistants personnels, etc. Elle ne sert donc pas à développer de véritables réseaux mais à interconnecter, sans câble, des périphériques.

Le débit maximum n'est pas très élevé avec 750 Kb/seconde. Sa portée est de 10 mètres. La bande de fréquences utilisées est celle des 2,4 GHz. Cette bande de fréquences étant libéralisée, aucune licence d'utilisation n'est nécessaire.

Le site du Bluetooth Special Interest Group

WIFI (WIRELESS FIDELITY) :
Le WIFI s'impose de plus en plus au sein du grand public et des entreprises. Si le Bluetooth ne permet pas de véritablement développer un réseau local sans fil, le WIFI autorise quant à lui des débits et une portée suffisants pour remplacer les liaisons filaires d'un LAN local.

On compte dans le WIFI plusieurs normes IEEE 802.11 (Institute of Electrical and Electronics Engineers) :

- 802.11g : très utilisée actuellement grâce à son débit maximal de 54 Mb/seconde. Sa portée varie entre une centaine de mètres à l'intérieur d'un bâtiment et 300 mètres en extérieur.

- 802.11b : cette norme assez répandue dispose d'une portée similaire à la 802.11g. Ce qui la différencie c'est le débit maximal nettement inférieur : 11 Mb/seconde. Il est à noter que les produits 11b sont compatibles de manière ascendante avec les produits 11g.

- 802.11a : comme la 11g, cette norme autorise un débit de 54 Mb/seconde. Cependant, sa portée moindre (30 mètres) ainsi que la sensibilité du débit par rapport à la distance ne lui permettent pas de concurrencer la 11g.

- 802.11 : c'est la première norme a avoir été développée. Aujourd'hui obsolète, elle a un débit maximal de 2 Mb/seconde.

- 802.11n : cette norme en cours de développement permettra un débit maximal de 100 Mb/seconde. La compatibilité ascendante entre les produits 11n, 11b et 11g sera assurée. Les produits 802.11n seront probablement disponibles avant fin 2005.

Au niveau utilisation, le WIFI permet deux modes de communication : le mode ad hoc, où les stations communiquent entre elles en point à point, donc sans point central d'accès sans fil, et le mode infrastructure, où les stations accèdent à un réseau via un point d'accès sans fil.

Du côté des usages, le WIFI n'a pas pour mission de permettre une totale mobilité de l'utilisateur mais de permettre une certaine mobilité du travailleur au sein d'un espace déterminé ou de faciliter la création de réseau LAN. Parmi les principaux usages, on peut citer la mise en place ou l'extension d'un réseau LAN, l'interconnexion de LAN distants (relier 2 sites), la couverture d'un site de production, d'un hangar ou d'un entrepôt, etc.

En dehors de l'entreprise, le WIFI est utilisé pour fournir des points d'accès à Internet. Ce sont les HOTSPOTS qu'on trouve dans les gares, les hôtels, les stations services, etc.

Le site de l'alliance WIFI



Avec l'arrivée du GSM et le développement de la couverture du territoire belge, les travailleurs itinérants ont trouvé un moyen efficace pour accéder à Internet ou au réseau de leur entreprise depuis n'importe quel endroit. Nous aborderons ici 3 grandes technologies d’accès à distance.

GSM DATA OU CSD (CIRCUIT SWITCHED DATA) :
Cette technologie GSM d’échange de données sans fil est la plus ancienne. Son taux de transfert maximal est très peu élevé : 9,6 Kbit/seconde. C'est essentiellement pour l'E-Mail ou la consultation de site légers qu'elle est utilisée. Elle a en outre le désavantage d'être facturée à la durée et non à la quantité de données échangées.

Sur base du CSD s'est développé le HSCSD (High Speed Circuit Switched Data) qui a permis d'augmenter la vitesse de transfert à 43 kbit/seconde. Il s'agit d'une technologie intermédiaire entre le GSM DATA et le GPRS.

GPRS (GENERAL PACKET RADIO SERVICES) :
Le GPRS est un standard permettant une communication mobile nettement plus efficace que le GSM DATA. Le débit maximal est de 54 Kbit/seconde, autorisant ainsi des usages plus élaborés comme la consultation de sites Internet classiques, le téléchargement de petites pièces jointes aux E-Mail, l'accès à un Intranet, etc.

A côté de sa rapidité, l'avantage du GPRS est sa facturation sur base du volume de données échangées ainsi que la connexion permanente.

Côté technique, à la différence du GSM DATA, il fonctionne sur le protocole IP, ce qui permet une compatibilité avec les réseaux Intranet et Internet.

UMTS (UNIVERSAL MOBILE TELECOMMUNICATIONS SYSTEM) ou 3G :
La dernière grande évolution dans les technologies d'accès mobile est l'UMTS (ou ce qu'on appelle aussi "la 3G"). A l'heure actuelle, la couverture du territoire par les opérateurs mobiles est très loin d'être complète, mais les principales villes du pays sont couvertes (12 villes pour la société PROXIMUS qui est la seule à offrir un accès UMTS aujourd'hui).

Concrètement, l'UMTS permet un débit maximal de 384 Kbit/seconde. Ce qui ouvre la porte à l'utilisation mobile d'applications ordinairement utilisables uniquement via un réseau local ou un accès WIFI : le streaming vidéo, la visioconférence, l'interaction avec des applications multimédia, etc. Comme le GPRS, l'UMTS utilisera le protocole IP (IPv6).

Il est à noter que face au GPRS, l'UMTS a un désavantage considérable : il demande une mise à niveau importante des installations des opérateurs. Actuellement, les phases tests et les modifications du réseau continuent.

Au niveau de la facturation, le principe retenu par l'opérateur PROXIMUS est celui du volume.

Le site du FORUM UMTS
 


A côté des accès sans fil permettant pour certains une mobilité sur site et pour d’autres une mobilité quasi totale, on trouve d’autres technologies sans fil destinés à des usages plus spécifiques. Nous nous limiterons ici à parler du WIMAX qui trouve plutôt sa place dans une problématique d'aménagement numérique du territoire.

WIMAX (WORLDWIDE INTEROPERABILITY FOR MICROWAVE ACCESS) :
Le WIMAX est une marque désignant une technologie basée sur la norme IEEE 802.16 et développée par des entreprises phares du secteur des technologies de l'information. Comparable au WIFI, elle utilise les ondes radios pour transmettre des données. Sa portée et son débit maximal sont cependant nettement plus élevés, permettant de réduire les points d’accès : 70 Mb/seconde sur une portée de plus de 50 kilomètres.

Actuellement, le WIMAX est principalement utilisé pour interconnecter différents points d’accès. Ces liaisons "point à point" se profilent comme des alternatives réellement efficaces aux réseaux filaires ou aux connexions par satellite. Il permet ainsi de développer des accès hauts débits dans des endroits où cela n’était jusqu’à présent pas possible. On peut penser aux endroits isolés ou aux endroits où des problèmes concernant les derniers kilomètres de paires de cuivre existent.

Le WIMAX utilise la bande des fréquences entre 2 et 66 GHz. Son utilisation nécessite donc quasi systèmatiquement une licence des autorités publiques.

Le site du FORUM WIMAX

LIENS D'INFORMATION GENERALE :
La conférence du FORUM TELECOM sur les technologies sans fil, avec le dossier participant disponible en ligne
Le dossier « Mobilité et réseaux sans fil » du JOURNAL DU NET
Dossier  "Les enjeux de la mobilité" de l'Agence Wallonne des Télécommunications
Dossier très complet, et parfois très technique, de la Fondation Internet Nouvelle Génération sur les technologies d'accès sans fil

 



Rédaction des E-News: Service LERIDOC (Université de Liège)
Vos communiqués de presse peuvent être transmis par E-Mail ou par fax: 04/366.58.38