Compte-rendu
 

  

L'intégration des outils de télécommunications dans l'entreprise
14 mars 2000
     Château de Colonster


Concepts et applications de l’intégration voix/données

M. Thierry NOTERMANS, Consultant Convergence, Integrated Network Solutions.
M. André VALENSON, IS Manager, COPELAND Europe.


L'architecture des réseaux comprend des infrastructures séparées pour la voix, le data et la vidéo dotées de leurs propres applications.  Les réseaux téléphoniques étant non adaptés pour le large bande.

L’évolution technologique offre de nouvelles possibilités telle la mise en place de plate-forme unifiée, adaptative et ouverte.  Thierry NOTERMANS a décrit les trois différents niveaux de migration (réseau WAN, réseaux parallèles, réseaux intégrés).  Ce changement de conception permet de réduire les coûts de communication, d’utiliser de nouvelles applications multimédia avec, en corollaire, une augmentation de la productivité.

Le témoignage d’une entreprise a illustré ces propos.  La société COPELAND possède deux sièges (Welkenraedt et Eupen) ; une ligne louée les relie. Toutes les communications téléphoniques et/ou data inter-sièges sont assurées par cette voie. Le surcoût imposé par l'intégration voix-données se limite à l’achat d’un routeur.  Les avantages dégagés sont : pas de PABX, gestion centralisée, numéros de téléphone intrazonal, utilisation possible pour fax et téléphone.  Une étude de coût est en cours pour examiner la possibilité d’une solution VoIP.

Ensuite, l’orateur d’INS a fait plusieurs démonstrations de messagerie unifiée (plate-forme de communication unique pour E-mail, Fax, GSM, SMS, Téléphone, Voice Mail, Internet).  Parmi les exemples d'application : possibilité d'accéder à sa messagerie électronique depuis son GSM et y répondre, envoi d’un Voice Mail et récupération sur la messagerie électronique du PC.  Tout ceci est possible par le biais d’une plate-forme de communication qui assure le lien physique entre les deux infrastructures et permet de gérer les flux d’information sans pour autant imposer de modifications fondamentales à l'infrastructure de départ.  A noter au passage que le niveau de qualité sonore de l’application Text-to-Speech permettant de lire des messages écrits s’est considérablement amélioré.

 

Téléphonie et ordinateur, le CTI au service des PME.
M. Alain REYERS, Product Manager CTI & Voice Application, Robert BOSCH - Division Telecom.

Dans l’optique d’une gestion efficace des contacts téléphoniques, le CTI (téléphonie assistée par ordinateur) est un outil puissant.  La convivialité des produits actuels rend cette technologie accessible aux PME.  On peut distinguer deux types de liens CTI : lien entre le central et le serveur informatique, lien entre le poste téléphonique et l’ordinateur.  L’accueil téléphonique dans une entreprise doit être professionnel : le spectre d’applications et de fonctions du CTI est large et permet de réduire le coût des communications, de diminuer le temps passé au téléphone et d’accroître le service fourni par un meilleur ciblage des clients.  Alain REYERS a passé en revue les champs d’application et leurs implications techniques.  Les développements attendus concernent l’ajout de facilités téléphoniques dans le browser Internet.

 

Cas pratique.
M. Pierre PIROTTE, Administrateur Délégué, Pierre PIROTTE sa.

Suite à une présentation des impératifs du métier de l'entreprise (plannings serrés, respect des délais, obligation de suivi), Pierre PIROTTE a présenté les avantages qu’il retirait de l’utilisation du CTI dans sa société : réduction du nombre des communications non suivies, identification du client et de l’état d’avancement de son dossier avant d’avoir engagé la conversation, rigueur des informations liées à un client, prise en charge des appels par n’importe quel employé, historique des communications assuré, etc.  De même, une planification des appels sortants facilite le travail.  Monsieur PIROTTE a expliqué les difficultés de la mise en place d’un tel système, principalement au niveau de la construction de la base de données qui demande un travail conséquent et une adaptation continue au fil de la détection des besoins et de l’identification des imperfections.  Il ne faut pas non plus négliger l’adaptation du personnel à cette technique de travail.

 

Développements actuels et futurs de la vidéoconférence.
M. Christian HANCE, Business Unit Manager Videoconference, SONY Belgium.

Après avoir défini la notion de vidéoconférence, Christian HANCE a mis en avant les avantages que l’on peut en retirer : gain de temps (pas de déplacement), plus personnalisé que le téléphone/fax/e-mail, possibilité de mettre en communication deux/plusieurs personnes ou deux/plusieurs groupes, facilite des décisions rapides, améliore la qualité de la communication, productivité et efficacité accrues.  Les domaines d’application sont variés : activités commerciales (gain de temps), Justice (bureaux d'avocats, interrogatoire de témoins à risque, etc.), éducation (téléformation), finance et assurances, gouvernement (rassemblement virtuel de cellules de crise).  Le conférencier a retracé l’évolution de la technologie qui a conduit à des systèmes (set-top box) pouvant aujourd’hui être très compacts, portables et d’utilisation simplifiée pour un prix abordable.  Diverses architectures sont possibles allant de la simple liaison point-à-point à l’aide d’une ligne ISDN à 64Kbit/s, en passant par le système multipoints externe (loué) au multipoints interne.  Le défi de la vidéoconférence est d’atteindre une qualité vidéo broadcast comme en télédiffusion ; celle-ci est réalisable à l’heure actuelle moyennant une bande passante importante.

  

Développements futurs des nouvelles technologies GSM.
M. Geert WARLOP, Senior Product Manager New Product Development, KPN-Orange Belgium.

La technologie GSM est amenée à évoluer fortement dans les prochains mois.  Les capacités des futures technologies et les défis de déploiement varient fortement entre les GSM de 2ème et 3ème génération.  Ainsi GSM, HSCD, GPRS, EDGE et UMTS n’ont pas la même bande passante, le mode de transmission est différent, la compression varie, certaines technologies sont basées sur le temps de connexion, d’autres sur le volume transféré.  Quatre licences UMTS seront distribuées par l'I.B.P.T. d'ici la fin de l'année.

On s’attend à une demande importante au niveau des services mobiles en Belgique (croissance de la pénétration du GSM, augmentation des applications data, importance du transfert de fichiers volumineux, etc.).  Un grand nombre de services data basés sur des applications existantes dans l’environnement fixe vont émerger (SMS, messagerie unifiée, accès Intranet et Internet, e-tickets, Internet banking, diffusion d’informations -push technology-, télémétrie, etc.).  On entend de plus en plus parler du protocole WAP (intégration mobile et Web) qui offrira des services mobiles supplémentaires tels que l’accès distant à des bases de données, le commerce mobile, etc.  De l’avis du conférencier, le plus gros problème réside dans la disponibilité de terminaux (handset) adaptés.

Les produits qui en découleront ont été classés en 5 types

  • communication (accès à portails WAP, messagerie unifiée, transfert de fichiers, etc.),

  • loisirs (chargement de musiques, jeux, loterie, etc.),

  • information (trafic, bottin, actualités, temps, horaires des trains, etc.),

  • commerce (on-line banking, location de voitures, commande de livres et CD, réservation places de théâtre, etc.),

  • professionnels (accès Intranet pour travail en groupe, VPN, messagerie unifiée)

Un grand nombre de secteurs d’activité seront touchés tels les voyages, la musique, la santé, la finance, les sports.

 

(c) FORUM TELECOM SPI+

Top