Compte-rendu
 

  

I.P. Telephony et Voice over I.P.
16 novembre 2000
     Château de Colonster

Exposé de M. NOTERMANS, I.N.S.

Glossaire

 

Dans une société en perpétuelles mutations technologiques, les entreprises sont toujours à la recherche de nouveaux moyens de communication rentables.  La téléphonie sur Internet constitue-t-elle une réponse ?  

M. Thierry NOTERMANS, Convergence Design Engineer, Integrated Network Solutions s'est attaché à clarifier les notions d'IP Telephony et de VoIP.


Notion de réseau intégré

L'importance croissante d'Internet entraîne de nouvelles façons de communiquer.  Un besoin de rentabilité tend à simplifier et à rationaliser l'utilisation de l'infrastructure réseau existante.

A l'heure actuelle, une entreprise comprend deux réseaux entre lesquels il n'y a pas d'interaction : l'un basé sur une infrastructure téléphonique avec PABX et l'autre sur une infrastructure informatique.  Avec l'IP Telephony, une infrastructure unique intègre les postes téléphoniques sur le câblage informatique.  Ceci demande une adaptation et une sécurisation accrue des équipements ainsi que le traitement spécifique de la voix parmi les données informatiques.


Maturité des réseaux informatiques

Reste la question de la maturité des réseaux informatiques pour la téléphonie sur IP. 

Du côté utilisateur, la caractéristique essentielle est la fiabilité du réseau : il est nécessaire de s'assurer d'une certaine redondance d'équipements. La qualité sonore est invoquée en deuxième position devant les fonctionnalités attendues par le système de téléphonie.

Conséquence directe de la manière dont les informations sont véhiculées, la qualité de service s'en ressentira :

  • le mode "commutation de circuits" pour les réseaux téléphoniques traditionnelles réserve un circuit pour toute la durée d'une transmission et les paquets d'informations voix arrivent dans l'ordre, sans perte avec un délai raisonnable constant;

  • le mode "commutation par paquets" pour les réseaux de données ne réserve pas de circuit; chaque paquet d'informations est susceptible de prendre un chemin du réseau différent, d'arriver dans le désordre à la destination avec comme conséquence un délai.  La latence ainsi induite par les différences de trajet qu'empruntent les paquets d'informations dans un réseau à commutation de paquets affecte les conversations interactives.  La mauvaise qualité de la transmission voix sera significative à partir de 200 ms de délai.  Ce type de problème prendra son importance au niveau WAN.  La perte de paquets constitue une autre entrave à la qualité de service.

 

La transmission voix sur réseau LAN ne pose généralement pas de problème; la transmission sur WAN nécessite l'implémentation de qualité de service (QOS).  Cette dernière peut être mise en œuvre par

  • la réservation d'une bande passante pour les applications critiques (inconvénient : si non utilisée la capacité est perdue);

  • l'affectation de priorités suivant le type de trafic (vidéo, voix, données).

 

L'offre des opérateurs se décline de la manière suivante :

  • lignes digitales (RNIS) : chères à l'utilisation;

  • lignes louées (de 64 Kbits/s à 2 Mbits/s) : moins coûteux si le nombre de sites reliés n'est pas trop important;

  • frame relay (de 64 Kbits/s à 2 Mbits/s) : réseau public mais une bande passante minimale est garantie;

  • ATM (ou RNIS large bande; de 2 à 155 Mbits/s) : technologie dédiée à l'intégration de différents services mais coût important;

  • IP VPN (de 2 à 155 Mbits/s) : nouveau sur le marché, on peut le comparer à un petit Internet avec une qualité de service garantie par l'opérateur.

 
Voice over Ip (VoIP) et IP Telephony

Le "Voice over Ip" et l'"IP Telephony" sont deux concepts totalement différents.

VoIP : des postes téléphoniques traditionnels sont reliés à leur PABX.  La transmission de la voix se fait sur le réseau data au travers de gateways qui assurent le passage entre les deux représentations (voix transformée en données).

IP Telephony : des postes téléphoniques IP sont connectés sur le câble informatique et la voix est transformée dès le départ en données.  Des "IP PABX" permettent d'émuler les fonctionnalités des centrales téléphoniques classiques.


La mise en pratique peut se faire selon différents types de migration :

  • intégration au niveau backbone en utilisant des routeurs munis d'une carte d'interface voix -VoIP- (différentes configurations sont envisageables);

  • solution avec réseaux parallèles à savoir un réseau téléphonique classique et un réseau IP Telephony (à utiliser lors d'une migration comme étape transitoire);

  • réseau intégré voix-données ne contenant plus de PABX classique, avec toutefois la possibilité de transiter par le PSTN.


Pourquoi (pas) ?

Parmi les avantages, on citera

  • la diminution non seulement des coûts de communication mais également des coûts opérationnels (un seul réseau à gérer);

  • une plus grande flexibilité par l'utilisation de l'IP phone même en déplacement ou par l'intégration du poste téléphonique dans le PC (softphone);

  • ce nouveau moyen de communication permet d'augmenter la productivité et d'utiliser de nouveaux outils tels que la messagerie unifiée;

  • l'infrastructure réseau est mieux utilisée (p.ex. amortissement de la ligne louée).

Les inconvénients habituellement invoqués sont :

  • technologie pas encore mature mais de gros progrès ont été faits et c'est dès à présent utilisable;

  • évolution constante des normes, le standard est attendu;

  • on ne voit pas toujours le return direct;

  • manque de fonctionnalités liées au PABX à mettre en perspective avec celles utilisées en pratique;

  • technologie difficile à intégrer, le choix du partenaire sera déterminant;

  • maîtrise de l'installation après l'intégration.

 
Acteurs du marché

Parmi les acteurs du marché, nous retrouvons Cisco et Nortel mais également Alcatel, Lucent, 3Com, Siemens, AdTech (entreprise wallonne), etc.

L'orateur a illustré l'offre du marché par quelques produits proposés par Cisco et Nortel : infrastructures (routeurs, switches, PABX, etc.), outils clients (téléphones IP, softphone), logiciels de gestion réseau, applications (messagerie unifiée, call center IP).


En conclusion…

Le PABX classique a encore de beaux jours devant lui mais la téléphonie sur IP commence à être mature et à faire ses preuves.  La question est de savoir quand et comment se lancer : profiter du renouvellement du PABX ou de la mise en place d'un nouveau site pour l'entreprise, lors d'une remise en question et la recherche de nouvelles applications.

Et de souligner qu'il est essentiel de s'entourer de partenaires compétents pour l'intégration mais peut-être également pour la maintenance du système.


(c) FORUM TELECOM SPI+