Compte-rendu
 

  

L'E-Learning
20 septembre 2001
     Château de Colonster
 


- Exposés de :
  • Dominique RORIVE, responsable e-learning, 
  • Sandrine REMY, e-Formatrice
  • Perrine RAMPEN, e-Formatrice (Technifutur TIC)

- Participants : 39 

 

 

Le dossier-participant complet peut être transmis gratuitement par courrier à toute entreprise située en région wallonne, sur simple demande

(04/230.11.81 ou )

 

Présentation du thème

Les plates-formes e-learning se multiplient en cette période de développement des technologies liées à l'Internet. Dans ce contexte, nous avons invité Madame Dominique RORIVE (responsable e-learning – Technifutur TIC) à venir nous présenter l'exposé Les paradoxes de l'e-learning pour nous expliquer quelles sont les perspectives de ce mode d'apprentissage.

 Top

 

Compte rendu :   ()

 

Pour cerner ce nouveau marché, il convient tout d'abord de différencier les nombreux concepts qui y sont liés. Ainsi, la Formation à Distance (FAD) est l'utilisation de tous les moyens (dont la Télévision, Internet, etc.) pour favoriser l'apprentissage à distance, tandis que la Téléformation –souvent considérée comme un synonyme– cible particulièrement le monde professionnel. Le terme e-learning suppose l'utilisation des TIC dans la formation à distance. Finalement, l'e-formation met en œuvre les technologies du Web (Web Based Training).

 

Les trois paradoxes de ce nouveau mode d'apprentissage.

 

1. Formation à distance ou Proximité des connaissances ?

Proposer un cours sur Internet le rend disponible 24h/24 et de n'importe quel PC (avec simplement un identifiant et un mot de passe). Il est également possible d'associer l'ensemble des ressources du réseau mondial à ce cours et ainsi de rendre cette nouvelle technologie accessible à tous types de public. Le tuteur est là pour encadrer les apprenants; celui-ci est joignable lors de certains rendez-vous fixes ou à tout autre moment de façon asynchrone (e-mail, forum de discussion, etc.).

 

MAIS : un tel cours nécessite un équipement minimum ne fut-ce que pour assurer un taux de transfert correct (bande passante suffisante) pour la lecture des éléments sonores, multimédia, vidéo, etc. Le développement du e-learning est de plus freiné par une résistance au changement (les mentalités wallonnes ne semblent pas encore prêtes).

 

2. Média technologique ou Communication monolithique ?

Les cours (totalisant souvent entre 10 et 20 heures) sont découpés en modules de moins de 60 minutes facilitant ainsi l'organisation de son planning par l'étudiant. Les modules peuvent en effet être suivis de manière discontinue et selon le rythme de l'élève. Des éléments multimédia sont intégrés dans les cours pour augmenter le côté attractif de ceux-ci.

 

MAIS : l'isolement de l'apprenant et le manque d'interactions avec un groupe social peuvent être préjudiciables et mener à l'abandon de l'élève (par manque de temps, manque d'intérêt ou suite à des difficultés techniques).

Pour diminuer cet isolement deux éléments peuvent intervenir : le tuteur, tout d'abord, joue un rôle important en gardant continuellement le contact avec l'apprenant. Ensuite, l'apprenant peut être intégré à une classe virtuelle et ainsi faire partie d'un groupe d'étudiants communiquant entre eux grâce aux outils de messagerie (e-mail, chat, forums, etc.).

 

3. Révolution pédagogique ou Avatar didactique ?

Ce mode d'apprentissage permet à l'étudiant de gérer son programme de formation de façon autonome. Il peut évaluer régulièrement l'état d'avancement de ses connaissances et obtenir directement les résultats des tests qu'il effectue. La structure des cours en ligne permet de répondre précisément aux besoins individuels de formation tout en réduisant les heures nécessaires pour l'acquisition d'une matière par rapport à un même cours en mode présentiel (au détriment des interactions avec le groupe). La possibilité d'étalement de la période d'apprentissage va de plus permettre la ré-appropriation de la matière. Enfin, les mises à jour des cours en ligne sont réalisées continuellement et sont disponibles directement sur Internet.

 

MAIS : Pour gérer sa formation, l'apprenant va devoir compter avec les interférences du contexte extérieur (téléphone, collègues, etc.). Pour y parvenir, la capacité réelle de prise en charge de sa formation de manière autonome est indispensable. Par ailleurs, la conception d'un cours d'e-learning demande l'utilisation d'outils de développement coûteux. Elle est également consommatrice de temps et requière le travail d'une équipe multi-disciplinaire (formateurs, développeurs Internet, graphistes, pédagogues, etc.).

 

 

Formation en présentiel ou à distance : comparatif.

 

Une formation en présentiel entraînera des frais de déplacements et de location (éventuelle) d'une salle, le paiement du salaire de l'employé en formation et d'une personne remplaçant celui-ci, ainsi que le prix du cours (plus élevé, de façon significative, qu'une FAD).

 

Pour être suivie à distance, la formation requière un équipement informatique, une connexion Internet et une ligne téléphonique à haut débit. Le prix de l'inscription sera moindre mais les coûts de développement du cours sera très élevé.

 

Alors que choisir ? On constate actuellement une augmentation significative du nombre de personnes à former (étudiants, demandeurs d'emploi, travailleurs en entreprise, etc.) ainsi qu'un accroissement constant des connaissances et compétences qui en découlent. Par contre, l'encadrement traditionnel de formation n'évolue pas au même rythme. Dans ces conditions, il devient nécessaire de partager les efforts entre formation en présentiel et à distance afin de répondre pleinement à la demande en combinant les avantages des deux modes d'apprentissage. Il est ainsi possible d'imaginer suivre en ligne la partie théorique d'une formation puis d'effectuer les exercices pratiques en présentiel ou inversement.

 

En conclusion à cet exposé théorique, la cellule e-learning de Technifutur TIC nous a présenté différents sites proposant des modules de formation à distance. Le but était de montrer les outils utilisés dans ce genre de cours (schéma, vidéo, son, syllabus imprimable, etc.). Il faut cependant noter que le succès d'un cours en ligne n'est pas lié à la prouesse technologique qui lui est associée.

 

Notons enfin que la FAD sera bientôt certifiée par la Région wallonne et pourra ainsi être financée par les chèques formation.

 

Top

(c) FORUM TELECOM SPI+